Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue en Illudie

Publié le par Jean Louis S.

 

Il y avait un endroit, un havre, où ils se rencontraient chaque fois qu’ils se mettaient à jouer.


Assis le plus souvent, autour d’une table, ou confortablement installés dans un fauteuil de classe, parfois grimés à la manière de combattants d’une autre époque, ils inventaient un monde pour s’y retrouver. Ils créaient un pays en perpétuel mouvement, une terre protoforme où chaque élément a une place essentielle, où l’imaginaire est la seule science exacte, où les histoires que l’on raconte ont valeur de mythe.

Lorsqu’ils se rendaient là-bas, ils abandonnaient leur carapace sur le seuil de la porte. Ils ne se jaugeaient plus comme des associés pour la vie, mais étaient des compagnons d’aventure, d’une aventure, légère et sans conséquences.

Ils ne se jugeaient plus. Ils pouvaient parler ou se taire, être fous ou géniaux, être à loisirs des enfants, des hommes, des extraterrestres, sans que personne ne s’inquiétât de leur santé mentale.

Ils pouvaient communiquer de toutes les manières possibles et impossibles.

Ils pouvaient mourir et régénérer mille fois, chevaucher des dragons, dresser des walkyries, et vendre la peau des ours avant même qu’ils ne fussent inventés.


Par leur simple pouvoir de suggestion, ils invitèrent leurs parents et amis à visiter ce monde. Ils y chantèrent ensemble, ils y rirent, ils y échangèrent intensément. Jamais auparavant ils n’avaient osé, ou simplement pensé communiquer de la sorte. Ils seraient passés les uns près des autres, sans se voir ! Chacun se prit au jeu, ensemble ils construisirent un élan, un quartier de la ville, un bout de ce pays.

Ils se dirent qu’ils n’inventaient pas un monde mais que chaque individu en détenait une partie, et qu’il suffit de se rencontrer pour qu’aussitôt il s’anime. Mais il existait bien. Et eux, ils étaient des explorateurs. Les découvreurs de ces contrées sauvages, de ces espaces naturels inexplorés.

Ils le nommèrent « ILLUDIE », et s’y donnèrent rendez-vous à chaque occasion, avec de nouveaux compagnons.

Illudie est le pays où nous nous retrouvons lorsque nous jouons ensemble. Une fantasia consciente et volontaire, une contrée éphémère et fantasmatique où la communication est au-delà des mots, où les règles sont différentes et consenties.

Illudie est un territoire conscient qui nous expose et nous protège. Et nous y sommes en paix car nous nous y rendons tous pour vivre avec fantaisie.

 

 

Commenter cet article